Maison

Que faut-il savoir sur la toiture arrondie ?

La construction d’une toiture avec la forme arrondie devient de plus en plus courante actuellement. Cette forme de toiture est réputée écologique et apporte au bâtiment différents avantages. Une toiture arrondie peut avoir différentes formes, elle est très esthétique et originale pour un bâtiment. Elle est devenue une tendance grâce à son design. Concernant l’intérieur du bâtiment, la toiture arrondie permet d’avoir beaucoup plus d’espace pour les pièces situées directement sous la toiture contrairement à une toiture pentue. Elle permet également à l’intérieur d’un  bâtiment d’avoir des meilleures performances thermiques.

Les différents types de toitures arrondies

Généralement, les toitures arrondies étaient destinées aux bâtiments publics. Mais aujourd’hui, elle commence à être construite sur des bâtiments d’habitation. En effet, il y a plusieurs types de toitures arrondies. On peut citer parmi ces types de toitures arrondies :

Le dôme : c’est le type de toiture arrondie le plus courant. La toiture est construite en une voûte sphérique façonnée. En effet, il y a différentes sortes de dômes : le dôme en bulbe et le dôme à pans.

La flèche ou tourelle : la toiture est construite en forme conique pointue à son sommet. Elle couvre surtout les bâtiments qui ont une forme cylindrique comme les tours d’un château.

La simple courbure : la toiture possède deux pans qui se rejoignent dans une courbe et non dans un angle comme dans une toiture pentue. Dans ce type de toit, la courbe peut être bien prononcée ou discrète suivant le choix du propriétaire.

La simple courbe à casquette : ce type de toiture arrondie est construite sur l’un des côtés du bâtiment. Elle déborde largement et couvre l’espace de ce côté grâce à cette avancée de toiture.

La toiture arrondie à un pan est une toiture monopente dont le versant unique n’est pas droit mais courbé.

La toiture à avancée courbe : ce type de toiture peut être combinée à une toiture pentue ou une toiture arrondie, mais l’avancée du toit qui couvre un espace libre possède une forme arrondie.

La double courbe : dans ce type de toiture, elle est constituée d’un seul pan. Elle est construite en forme de S inversé ou non. Elle a deux courbes, l’une à son niveau supérieur et l’autre à son niveau inférieur.

Plusieurs types de toitures arrondies peuvent être créées et observées vu la grande évolution et innovation dans le domaine de la toiture.

Pour que chaque type de toitures soit conforme aux normes exigées, il est recommandé de confier sa conception à un professionnel en toiture tel que ce couvreur dans le 37.

Les éléments et accessoires d’une toiture arrondie

Comme toutes les autres toitures, la toiture arrondie est composée de plusieurs éléments et accessoire, pour garantir son étanchéité et assurer l’esthétique du bâtiment. Ces éléments et accessoires peuvent être obligatoires ou optionnels pour la toiture arrondie. Ces éléments et accessoires d’une toiture arrondie sont la charpente, les revêtements, les ouvertures et la ventilation.

  • La charpente de la toiture arrondie peut être confectionnée avec du bois, du métal ou du béton. Généralement la charpente métallique est la plus prisée, car l’acier est le plus façonnable pour avoir une forme arrondie. Mais, la charpente d’une toiture arrondie peut être construite avec différents matériaux, comme du bois avec du métal ou du béton avec du bois  ou du béton avec du métal, suivant la nécessité.
  • Les revêtements de la toiture arrondie peut être composés de tuiles en bois, de petites tuiles ou de la tôle : en zinc, en cuivre ou en acier. Ces types de revêtements sont les plus adaptés à la forme arrondie.
  • Les ouvertures : les types d’ouvertures qui peuvent être présentes sur une toiture arrondie sont :

– La verrière : il s’agit de la partie en verre de la toiture, elle est fixée avec les revêtements de toiture et inamovible.

– La fenêtre de toit ou les Velux :

– La chatière : c’est une petite ouverture qui est posée sur la toiture arrondie pour assurer la ventilation ou l’aération et pour empêcher le développement ou la cumulation de vapeur d’eau, de l’humidité, des moisissures et des champignons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *