Sénior: quel type de vélo choisir ?
Services

Sénior: quel type de vélo choisir ?

Le vélo est une activité qui nécessite un effort de la part de l’utilisateur. Également, il sert de moyen de transport propre. La pratique du vélo allie un moyen de transport et la pratique de sport. Malgré cela, certains décident d’arrêter le vélo. Cette décision vient souvent avec l’âge. En effet, une fois le seuil des 50 ans franchi, il faut se ménager ! La pratique du VTT doit apporter plaisir et santé, et non de la douleur. Toutefois, des solutions pour le cycliste sénior existent ! Il s’agit des gammes de vélos suspendus et/ou assistés par moteurs électriques. Ces vélos réduisent les chocs et l’effort au pédalage. Il reste à savoir, comment choisir parmi les variantes disponibles ?

La technologie électrique

L’usage du moteur électrique trouve sa place sur un vélo. Par exemple, un vtt électrique cube peut offrir une autonomie de 60 à 80 km. Rassurez-vous, le moteur ne vous enlève pas le plaisir de pédaler. Il sert à vous assister dans les pentes et les chemins sinueux. Aussi, ce moteur aide à garder de bonnes vitesses de croisière, allant jusqu’à 25 km/h.

Pour un sénior, le critère déterminant pour le choix d’un vélo reste le confort. Ce confort va du moindre effort avec un moteur électrique à la position sur le vélo. En outre, la taille des pneus et la rigidité de la fourche influencent les sensations sur le vélo.  Ces équipements réduisent les sources d’efforts et limitent les contraintes sur le corps.

Le choix du vélo pour le cycliste sénior

Le VTT tout-suspendu (non motorisé)

Généralement, le VTT tout suspendu est une excellente alternative pour les séniors. Cette catégorie de bicycle dispose de plusieurs amortisseurs situés sur la fourche avant et le cadre arrière. Certains modèles proposent même des amortisseurs de selle. Ces dispositifs aident à absorber les aspérités du sol et favorisent le confort du vélo. Si vous aimez les pistes peu fréquentées, optez pour un VTT à cadre semi-rigide. Ce type de vélo réagit mieux aux commandes du cycliste, mais demande une bonne condition physique.

Le VTT électrique ou VTTAE (VTT à Assistance Électrique)

Avec l’âge, l’endurance diminue. Heureusement, vous pouvez pédaler sans effort grâce aux VTTAE. Le moteur électrique vous assiste dans les moments d’efforts. Sans enlever l’aspect sportif de l’activité, ce dispositif réduit la sollicitation de votre énergie. Il s’agira d’apprécier le plaisir du vélo sans trop en demander à votre corps.

En revanche, il faudra faire attention à la recharge de la batterie avant une promenade. En effet, le VTTAE pèse lourd en raison du moteur électrique et de la batterie. Il ne faudrait donc pas tomber à court de charge durant votre sortie. En comparaison à un VTT, l’achat d’un VTTAE peut s’avérer plus coûteux. Le confort du moteur électrique se paie à la facture. Néanmoins, des alternatives moins coûteuses sont accessibles avec les modèles reconditionnés. À noter qu’il existe des modèles de VTT tout-suspendu électriques.

Le fatbike

Le fatbike est un VTT équipé de pneus excessivement larges (entre 10 et 13 cm). Ces roues surdimensionnées offrent une meilleure stabilité au vélo en raison de leur épaisseur. Elles améliorent également le confort et l’adhérence sur toutes les surfaces. Ainsi, le fatbike peut évoluer dans les terrains peu fréquentés sans interférer dans votre confort.

Si le fatbike apporte le confort, le poids reste une concession à faire. En effet, les pneus imposants de ce vélo augmentent la force nécessaire pour le propulser. Pour cette raison, les séniors devront s’orienter vers les modèles électriques de fatbike. Dans ce cas-là, les freins à disque sont la meilleure option. Aussi, le fatbike dispose d’une déclinaison à cadre tout suspendu à moteur électrique.

Les conseils pour le cycliste sénior

  • Installez une selle en gel, large et télescopique

Une selle ergonomique stabilise l’assise du cycliste et offre une conduite plus douce. La couche de gel sur la selle vous isole des petites vibrations et améliore l’assise. La tige télescopique vous assure un réglage adapté à votre morphologie. Elle permet d’ajuster votre position sur le vélo et réduire la fatigue dorsale.

 

  • Choisissez les bons poignets

Les poignets avec de bons maintiens évitent les douleurs aux mains et sur les coudes pendant la conduite. Avoir des poignets souples et ergonomiques favorise également le maniement du guidon et des palettes de freins.

 

  • Rehaussez votre guidon

Un guidon haut favorise la répartition des charges sur tout le corps. Généralement, un guidon bas envoie tout le poids du corps vers les paumes des mains. Ce changement soulagera le dos, la nuque et les bras. La position de conduite devient également plus droite et verticale. D’ailleurs, vous pouvez installer des cornes en bout de guidon pour améliorer votre assise et remonter votre dos.

 

Ces trois catégories de vélos sont les alternatives adaptées aux séniors. Ces vélos ont en commun une position de conduite agréable et demandent peu d’effort à l’usage. Ils offrent aussi un bon amortissement des chocs qui sont vecteurs de fatigue. D’ailleurs, les modèles à assistance électrique ou à cadre tout suspendu sont à privilégier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.